“Le camarade Collomb”: le livre sur l’ancien ministre .ST AUGUSTIN contre ses falsificateurs

Achetez-le avant qu’il ne soit interdit : ce livre est un scandale. (Au sens étymologique : le petit caillou qui fait trébucher).

Courroux contre les gourous ! Saint Collomb n’hésite pas à réécrire Les Confessions pour les besoins de ses intérêts politiques. Il avait parié, pour une bouteille de côte-rôtie, qu’il citerait saint Augustin dans le texte. Mal lui en prit !

Des citoyens lui répondent en toute franchise. On ne maltraite pas impunément les migrants, sous couvert d’asile. On ne travestit pas les livres des philosophes. On ne surveille pas les honnêtes gens à tout propos ni ne les dépossède du « droit à la ville »…
Un verrou saute mais ce n’est qu’un début.

On est entre nous : parlons latin comme notre ex-ministre. In fine, in extremis, le pamphlet n’y va pas grosso modo mais nous plonge in medias res et renvoie manu militari la persona non grata : le boomerang Collomb et son programme nec plus ultra de contre humanisme agressif.

Entre saint Émilion et saint Augustin, il faut choisir.
Urbi et orbi.

Cliquez ici pour ne lire des extraits 🙂

Contre les falsifications de “ceint” Collomb (cf notre pamphlet sur “le camarade Collomb” chez éditions Thot), il faut restituer la pensée d’#Augustin d’Hippone.

Voici le lien pour le début de ma conférence de janvier 2019 au camping “entre mer et foret” (17)
https://youtu.be/kGwmQ1YnuG0

continuation de la conférence sur Augustin d’Hippone : https://youtu.be/BopOxJBou8s

3e partie de l’exposé #ST AUGUSTIN : https://www.youtube.com/watch?v=TQViGlPrxqQ

avant dernière partie de la conférence de Meschers sur St Augustin : https://youtu.be/UY_PNgegQYo

fin de l’exposé sur St Augustin ( janvier 2019) : https://youtu.be/dE5HPUa047l

 

PREFACE   “…(Voici comment] Gérard Collomb, notre ministre de l’intérieur (et parfois de l’extérieur ici !) s’est comporté au Parlement à l’occasion d’un débat sur l’accueil des migrants. Il s’est permis, suite à un pari avec E. Philippe qui le mettait au défi de citer spontanément Saint Augustin dans cette enceinte, bouteille de vin à la clef, de le citer effectivement en reprenant une formule latine de celui-ci, soulevant les rires des députés REM.

Le livre ne s’en tient pas là et je conseille au lecteur d’être attentif à tout ce qui se dit sur la politique générale du gouvernement de Macron dans de nombreux domaines sociaux, où le souci concret de l’humain est aujourd’hui bafoué comme jamais il ne l’a été depuis longtemps, en l’occurrence depuis l’héritage socialiste ou communiste, peu importe, du 20ème siècle. Cela est exprimé sous une forme formidablement amusante où l’on voit Collomb, par exemple, intervenir dans des jeux de rôle imaginaires et irrésistibles, mais qui n’enlève rien à la gravité de l’accusation de sa politique et de celle de son gouvernement dans de nombreux domaines. Sauf que cela est fait, j’y insiste, dans un style satirique qui rend cette accusation d’autant plus accessible et convaincante. Quel plaisir littéraire et, hélas, politique ! On aimerait bien ne pas avoir à en rire.”

Sommaire

Préface : Y.Quiniou (philosophe)
Introduction : Captatio benevolentiae
1ere partie : ST COLLOMB, AUGUSTIN ET NOUS
  1er chap. : Augustin n’est pas un petit saint
  2e chap. : De Collomb, quod existat
2e partie : LOI ANTI ACCUEIL
  3e chap. : Lettre a Gérard
  4e chap. : ST Collomb à la Une, 5 Collomb a la haine !
  5e chap. : Tel qu’en eux-mêmes
3e Partie : COLLOMBIE
  6e chap. : Collomb dézadificateur
  7e chap. : Métropolice
Postface : P.Cours-Salies(sociologue)